STÉPHANIE DO

Adoption de la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale dédiée à l'autonomie des personnes âgées et handicapées

Adoption de la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale dédiée à l'autonomie des personnes âgées et handicapées : l'Assemblée nationale a adopté en première lecture, dans la nuit du 15 au 16 juin, la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale dédiée à l'autonomie des personnes âgées et handicapées. Cette victoire collective de la majorité constitue une avancée sociale importante et la première pierre de la future réforme de la dépendance.

• C’était un engagement du Président de la République et du Premier ministre : nous le mettons en œuvre et concrétisons une belle ambition sociale, attendue depuis des décennies, notamment par les personnes en situation de perte d’autonomie due à l’âge ou à un handicap et par les acteurs du secteur.

• En votant cette mesure, nous faisons le choix de la solidarité nationale en modifiant l’architecture de la Sécurité sociale du XXème siècle telle que nous la connaissons pour y adjoindre une cinquième branche, qui couvrira les risques de la vie liées à la perte d'autonomie et au handicap, en plus des quatre autres relatives à la maladie, la vieillesse, la famille et les accidents du travail.

• La prise en charge d’une nouvelle branche et la reconnaissance d’un risque va permettre une meilleure identification de l’effort national porté par la puissance publique en faveur de cette prise en charge.

• Cette construction signifie également une nouvelle architecture : si le champ du financement comme des dépenses reste inchangé, il doit revenir au législateur d’imaginer la forme que pourra prendre la couverture du risque de perte d’autonomie, sans empiéter sur la compétence des départements.

• Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a assuré qu'au moins un milliard d'euros supplémentaire serait fléché pour financer la perte d'autonomie des personnes âgées et handicapées dès cet automne, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021.

• Notre objectif est également de recruter, former et améliorer les conditions de travail du personnel dans le secteur de l’accompagnement de la perte d’autonomie.

• Les députés ont voté pour que le Gouvernement remette au Parlement, avant le 30 septembre, un rapport sur les opportunités pour la Caisse d’amortissement de la dette sociale, de contracter des emprunts à impact social.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité