STÉPHANIE DO

Démantèlement de la filière d’immigration clandestine

Activités parlementaires

Le 23 octobre dernier, nous apprenions avec horreur et stupéfaction que les corps de 39 personnes de nationalité vietnamiennes avaient été découverts sans vie dans un camion au cœur d’une zone industrielle de l’est de Londres.

Ce drame mettait en lumière le business odieux des réseaux clandestin d’immigration, qui font commerce de la misère humaine. Ces réseaux se font payer pour transporter des personnes vers l’Europe, et le font dans des conditions horribles, sans se soucier de leur santé.

Au lendemain de cette terrible nouvelle, j’avais écrit au ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, afin de lui faire part de toute mon émotion et de l’exhorter à renforcer les moyens de notre pays dans la lutte contre ce trafic. Il m’avait répondu dans un courrier afin de me partager les chiffres de la lutte contre les filières d’immigration clandestine. Ces chiffres sont encourageants, car le nombre de filières démantelées en France augmente chaque année. Le ministre m’avait renouvelé l’engagement de l’Etat dans la lutte contre les réseaux d’immigration illégale.

Récemment, j’ai eu le plaisir d’apprendre que la filière à l’origine de cette macabre découverte en Angleterre était en train d’être démantelée. En effet, une vague d’interpellations en France, en Belgique et en Allemagne, a eu lieu la semaine dernière.

Ce sont près d’une trentaine de personnes soupçonnées de faire partie de ce réseau qui ont été arrêtées. Parmi eux, un homme soupçonné d’être un organisateur du réseau de trafic de migrants vietnamiens.

C’est une avancée dans la lutte contre la traite des êtres humains en bande organisée. Il reste encore du travail à accomplir, mais toutes nos forces doivent être mobilisées vers la fin de ces pratiques infâmes.

Un article du journal Le Monde


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité