STÉPHANIE DO

J'ai défendu l'amendement qui vise à affecter du budget supplémentaire au bénéfice du réseau ANIL/ADIL.

Activités parlementaires

J'ai défendu l'amendement qui vise à affecter du budget supplémentaire au bénéfice du réseau ANIL/ADIL. Il me paraît nécessaire d’abonder davantage cette action afin d’accompagner financièrement ce réseau unique en France.

En effet, leur réseau étendu de 700 personnes, dont 450 juristes, est en prise directe avec les ménages et leur apporte une aide précieuse et ce d’autant plus durant cette période de troubles que nous traversons. De plus, au-delà de l’urgence conjoncturelle, le réseau ANIL/ADIL est également un acteur incontournable dans le cadre de la rénovation énergétique. Concrètement, se rajoutant aux 880 000 consultations assurées annuellement par les ADIL sur des questions diverses et variées telles que des conseils relatifs à la location, à l’accession à la propriété ou encore pour l’amélioration de logements, le réseau ANIL/ADIL a dû assurer, en 2019, 80 000 consultations supplémentaires relatives à la rénovation énergétique et aux travaux. Ainsi, pour l’année 2019, le réseau ANIL/ADIL a vu ses consultations sur la rénovation énergétique exploser de manière exponentielle, passant de 86 000 à 160 000 demandes, ce qui représente 17.98 % du total de leurs consultations. Or cet accompagnement est primordial car c’est une réalité qui est ressortie de toutes les auditions : sans accompagnement, et en particulier en direction d’un public novice et non expert en travaux de rénovation, la complexité des mécanismes d’aides tend à décourager la population cible de ces dispositifs.

Dernier point, mais pas des moindres, le réseau ADIL/ANIL vient en renfort de l’ANAH pour pallier la surcharge, ou le manque d’effectifs, de cette structure. A titre d’exemple, le réseau ANIL/ADIL a dû assumer le SAV de l’ANAH tout au long de la crise. Ainsi, ce renfort, couplé à une absence de l’augmentation du budget du réseau ADIL/ANIL a pour conséquence directe la saturation des capacités de traitement des appels, ce qui nuit grandement à l’efficacité de leur mission.

Cet amendement a reçu un avis recevable par le Gouvernement en m'invitant à le déposer en seconde lecture du PLF2021.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité