Activités parlementaires

Acteurs du secteur bancaire à l’Elysée :

Des mesures concrètes pour répondre à l’urgence économique et sociale, avec notamment aucune augmentation des tarifs bancaires.

[Contexte : les acteurs du secteur bancaires ont été reçus à l’Elysée par le président de la République.]

Le président de la République a reçu les acteurs du secteur bancaire afin de bâtir des solutions concrètes à l’urgence économique et sociale exprimée lors de son allocution aux Français. Le président de la République leur a demandé de s’engager de manière concrète, avec :

  • La non augmentation des tarifs bancaires pour les particuliers en 2019 (les augmentations prévues seront annulées).
  • Un plafonnement des frais d’incidents bancaires à 25 euros par mois pour les plus fragiles. La Banque de France estime que la mesure pourra bénéficier à 3,6 millions de personnes.
  • Un accompagnement des artisans, commerçants et des petites entreprises qui sont le plus durement touchés par la crise actuelle, les blocages et les dégradations.

Ces engagements représentent 500 à 600 millions de pouvoir d’achat redistribués au bénéfice des Français. La Banque de France fera le contrôle de la bonne application de ces engagements.

En outre, le Président de la République a demandé aux acteurs bancaires de prendre une part active aux concertations qui seront menées sur le territoire à partir du 15 décembre et de proposer d’ici le début du mois de mars des mesures pour :

  • L’accès à des crédits pour faciliter les investissements liés à la transition écologique (achat de voitures, changement d’une chaudière…)
  • La prise en compte des situations complexes liées aux accidents de la vie pour les personnes qui travaillent.

Prime de Noël :

Le Gouvernement reconduit la prime exceptionnelle de fin d’année pour plus de 2 millions de ménages modestes.

[Contexte : A. Buzyn a annoncé la reconduction du versement de la prime exceptionnelle de fin d’année (dite « prime de Noël ») pour 2,3 millions de ménages aux revenus modestes.]

Cette « prime de Noël » sera versée la semaine précédant les fêtes de Noël aux bénéficiaires de minima sociaux (comme le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation de solidarité spécifique (ASS) et l’allocation équivalent retraite (AER)). Elle concerne plus de 2,3 millions de ménages, et traduit l’engagement du Gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et pour le pouvoir d’achat des ménages aux revenus modestes, dans la continuité de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté 2018-2022. Elle s’élèvera à 152,45 € pour une personne seule et à 320,14 € pour un couple avec deux enfants.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité