STÉPHANIE DO

Ma question à Madame Isabelle Méjean, économiste, en Commission des affaires économiques

Activités parlementaires

#Endirect en Commission des affaires économiques, j'ai posé la question suivante à Madame Isabelle Méjean, Economiste

" Madame Méjean,
Il me semble que la crise sanitaire du Covid-19 a renforcé le constat que la délocalisation, et in finé, la concurrence internationale ne revêt pas que des aspects positifs ! car elle peut parfois avoir un impact non négligeable sur la production française, provoquant, soit des pénuries en cas d’urgence, mais aussi, de manière plus globale, une très importante destruction d'emplois. En ce sens, comme le soulignait déjà en 2006 les sénateurs lors de l’examen du projet de loi pour l'égalité des chances, et je cite : « […] les efforts de nombreuses collectivités territoriales pour favoriser l'implantation d'entreprises sur leur territoire sont souvent annihilés par les destructions d'emplois intervenant parallèlement aux délocalisations ».

Ma question est donc la suivante : ne pensez-vous pas que des mesures de relocalisation, sans que cela remette en question le fait pour la France de tendre vers une diversification de ces sources d’approvisionnement en démultipliant ces fournisseurs, non pas nationales, mais européennes, ne constitueraient pas un juste milieu entre un repli national mortifère et une ouverture internationale qui a parfois pour effet d’aboutir à une rupture de l’égalité des chances entre les différents acteurs économiques, et ce d’autant plus à l’aune du cas de la Chine qui par ses subventions illimitées pour les entreprises crée un effet de distorsion sur la concurrence tant sur le maché chinois que sur les marchés internationaux ? Je vous remercie."


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité