STÉPHANIE DO

Questions au Gouvernement du mardi 6 juillet : Priorité aux bas salaires, une nouvelle étape de revalorisations dans la fonction publique

Activités parlementaires

Depuis plusieurs années, la fonction publique perd en attractivité et attire de moins en moins les jeunes. Pour y remédier, nous avons réalisé des revalorisations sans précédent des filières du service public pour :

1/ Les soignants grâce au Ségur de la santé

- avec 118€ supplémentaires bruts mensuels pour une aide-soignante

- avec 183€ supplémentaire nets mensuels pour les personnels des établissements de santé

- avec 290€ supplémentaire nets mensuels pour un infirmier

2/ Les enseignants grâce au Grenelle de l’éducation

- avec une augmentation de 100€ nets mensuels en début de carrière pour un enseignant

- une prime informatique de 150€ annuels

- une prime de 400€ nets par mois pour tous les professeurs en Rep+ ; auxquels s’ajouteront 600 à 1 000€ annuels en 2022 ;

- des revalorisations pour les 15 premières années de carrière allant de 1 400€ à 500€ bruts annuels

3/ Les forces de l’ordre grâce au Protocole de 2018

- avec une augmentation de 120€ nets mensuels pour un gardien de la paix

Notre conviction est que les fonctionnaires doivent être reconnus à la hauteur de leur investissement et c'est l’objet de la conférence qui s’est tenue aujourd’hui sur les perspectives salariales des fonctionnaires. C’est pourquoi nous avons souhaité aller plus loin.

Ce rendez-vous salarial avait pour objectif :

- d’investir pour nos agents publics en revalorisant les agents les plus faiblement rémunérés, en réduisant les inégalités salariales et en accompagnant la progression des carrières ;

- de repenser le système de rémunération par l’ouverture d’une conférence sociale avec organisations syndicales et employeurs publics.

Ces ambitions se sont concrétisées en mesures fortes et grâce à cette conférence salariale :

- nous revalorisons de 40 à 100 euros nets par mois les salaires des fonctionnaires de catégorie C. Cette augmentation représente un budget de deux milliards d'euros et concerne 1,2 million d'agents dans les trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) ainsi que des contractuels ;

- nous réalisons une prise en charge forfaitaire de 15€ par mois de la complémentaire santé de tous les agents de l’État dès 2022 ; cette prise en charge atteindra, à terme, au moins 50% du coût total.

- nous accordons 10 000 promotions supplémentaires de grades pour les agents de catégories B et C ;

- nous nous engageons à verser des indemnités pour réduire les écarts salariaux entre ministères, et entre services déconcentrés et administrations centrales ;

- nous octroyons une prime inédite de 500 euros pour les maîtres d’apprentissage ainsi qu’une garantie du maintien de rémunération pour les agents en formation qui ont réussi un nouveau concours ;

- nous mettons en place des mesures sectorielles nouvelles dans les filières féminisées (infirmières, assistantes sociales, aides-soignantes) ;

- nous développons notre baromètre des inégalités salariales dans la fonction publique pour mettre fin aux inégalités salariales entre les femmes et les hommes.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité