STÉPHANIE DO

A Lognes, je vote pour la limitation d’exonération de la taxe foncière auxquelles les constructions nouvelles sont assujetties

Actualités de la circonscription

Le 06 juillet, j'étais au Conseil municipal de Lognes avec Steve Boumbou-Liotta (tête de liste de Lognes 2.0). Je suis intervenue sur les points n°4 et n°8 à l'ordre du jour.

Point n°8 : "Aujourd’hui, plus de 4 millions de personnes en France sont toujours mal logées et 12 millions sont fragilisées par des difficultés liées à l’habitat (précarité, loyer impayé). La crise sanitaire a particulièrement mis en lumière les problématiques de logements. De nombreuses personnes ont notamment dû supporter la promiscuité voire l’insalubrité de leur logement. Dès lors, les épisodes de confinement et de couvre-feu ont reflété les inégalités de logement et remis au centre de nos vies l’importance cruciale de disposer d’un chez-soi décent.

Ainsi, bien que la thématique du logement soit l’une des priorités du Gouvernement, l’ensemble des échelons territoriaux doivent se saisir de ce sujet. C’est aujourd’hui, ce que nous sommes, collectivement, en train de faire. En effet, il est certain que le chemin qui reste à parcourir pour mettre les plus fragiles à l’abri est long et sinueux. Les questions sociales et environnementales doivent être nos priorités.

Ainsi, je suis heureuse de constater qu’au cours des dernières années, la commune de Lognes s’est développée à un rythme important, et les objectifs en termes de logement sociaux sont atteints. De plus, je comprends qu’en cette période de crise, toutes nouvelles recettes soient bonnes à prendre.

Ainsi, je vote pour cette limitation d’exonération de la taxe foncière auxquelles les constructions nouvelles sont assujetties, et ce conformément à ce que nous avons voté en hémicycle lors de l’examen de la loi de finance 2020. "

Point n°4 : "Je suis satisfaite de la mobilisation de la municipalité pour soutenir l’offre de soins à Lognes. En effet, la Seine et Marne souffre depuis toujours de la désertification médicale. En dix ans, la Seine-et-Marne a perdu 353 médecins libéraux. Il est donc urgent de remédier à cette situation et éviter qu’elle n’empire. Je sais que votre municipalité à d’ores et déjà promu des actions en ce sens.

Je suis satisfaite donc de cette nouvelle initiative municipale. Selon moi, ce projet s’inscrit totalement dans la ligne directrice initiée par notre gouvernement depuis 2017 avec notamment la mise en œuvre du plan d’accès aux soins, mais aussi la stratégie Ma Santé 2022 dont l’un des principaux objectifs est la lutte contre la désertisation médicale en France à travers notamment le versement de bourses étudiantes en contrepartie de l’installation du professionnel de santé dans les zones les plus fragiles ; le soutien à des centres et des maison de santé qui offrent un meilleur confort d’exercice aux professionnels de santé, et la mise en place d’une aide financière et professionnelle à l’installation des professionnels de santé sur un territoire donné.

Pour ma part, ce sujet n’est pas inconnu. Dès 2017, j’ai notamment œuvré pour que deux des communes de notre circonscription, Lognes mais aussi Chelles, ville la plus urbanisée de notre département, soient intégrées au « zonage médecin » de l’ARS afin de favoriser l'installation de médecins généralistes libéraux.

De plus, étant une représentante de la Seine-et-Marne, j’ai, à de nombreuses reprises, sensibilisé le gouvernement aux problématiques rencontrées sur notre territoire, en lien avec la désertification médicale, par le biais de courriers ou de questions écrites. Par exemple, suite à mes courriers à l’ancienne ministre de la Santé, des directives ont été données à l’ARS pour accélérer la signature du Contrat local de santé en novembre 2019 avec la communauté d’Agglomération PVM.

Pour conclure, j’ai voté « pour » en commission des finances et je réitère mon soutien à ce beau projet pour la ville de Lognes."


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité