STÉPHANIE DO

Des avancées sur le dossier relatif à l'aérodrome de Lognes-Emerainville !

Actualités de la circonscription

Ce matin, ma participation à la commission consultative de l’environnement (CCE) à la sous-préfecture de Torcy sur la problématique de l'aérodrome de Lognes-Emerainville !

Ce matin, impliquée plus jamais pour le bien-être des habitants de ma circonscription, je me suis rendue à la sous-préfecture de Torcy pour participer à la Commission Consultative de l'Environnement de l'aérodrome de Lognes-Emerainville, dans le but de trouver et d’apporter, avec les acteurs concernés, des solutions aux nuisances ressenties par les populations des villes touchées par ces nuisances, tout en préservant l’aérodrome, bénéfique pour tout le département.

Comme vous le savez, depuis 2018, j’ai de nombreuses fois été sollicitée par les résidents habitants à proximité du tracé des avions mais aussi par les élus sur ce dossier. Après avoir rencontré les associations des riverains de l’aérodrome de Lognes-Emerainville à ma permanence à Chelles, je n’ai pas hésité à escalader les problématiques soulevées au niveau ministériel, que cela soit auprès du ministère des Solidarités et de la Santé ou auprès du ministère de la transition écologique. Je suis également rentrée en contact régulier avec Monsieur Franck BOUNIOL, chef de la division aviation générale afin d’être la plus informée sur ce dossier et pouvoir, par la suite, apporter des réponses adéquates aux interrogations de mes citoyens.

Le 9 juin dernier, j’ai écrit au Sous-préfet de Torcy sur le sujet, et pour proposer, dans une volonté de compromis et de juste équilibre, et afin de trouver des solutions raisonnables permettant de préserver tant le secteur aéronautique français que les communes voisines à l’aérodrome installé sur le territoire, l’instauration d’une Charte, qui permettrait des échanges entre les riverains et usagers pour aboutir à un compromis.

Aujourd’hui, nous progressons encore dans ce dossier particulièrement difficile et c’est dans une volonté de conciliation que de nombreuses propositions ont vu le jour. Que ce soit la modification du tracé, l’investissement dans des moyens de canalisation du bruit des engins aériens ou la mise en place d’heures de vol plus réglementées, les acteurs des différentes parties ont échangé, sous l’arbitrage de Monsieur le Sous-préfet, leurs opinions et propositions.

Dans le but d’apporter des résultats concrets sur ce dossier, qui durent depuis maintenant des décennies, le Sous-préfet a proposé la mise en place d’un comité permanent qui devra se réunir le plus souvent possible. Pour le prochain, il sera question de travailler sur la création d’une Charte afin qu’à terme de permettre aux habitants de retrouver une tranquillité de vie méritée sans entrainer une paralysie de l’aérodrome. Le premier comité permanent aura lieu au mois de juillet 2021, entre le 20 et 25 du mois. La prochaine CCE (commission consultative de l’Environnement sur ce sujet), et qui fera suite à celle-ci, prendra place au mois de septembre de cette année.

Etape par étape, nous avançons sur ce dossier qui dure depuis une dizaine d’années.

Nous devons tous œuvrer ensemble pour le bien-être de tous les citoyens, résidents et utilisateurs aériens. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons trouver des solutions adaptées pour tous.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité