STÉPHANIE DO

Dispositif vacances apprenantes

Activités parlementaires

Chaque année, 3 millions d’enfants se voient privés de vacances d’été. C’est pourtant un moment de liberté pour eux, un moment bénéfique tant sur le plan personnel pour chaque enfant que collectivement pour notre société.

 

Cette année, la double épreuve de la maladie et du confinement annonce des vacances d’été bien difficile pour de nombreuses familles.

 

Dès cet été, le Gouvernement est déterminé à agir pour permettre à plus de personnes de partir en vacances en apportant des solutions adaptées à chacun : enfants, jeunes adultes, familles, seniors, urbains, ruraux, personnes en situation de handicap, personnes qui vivent en grande précarité, ou encore ménages à revenus modestes.

 

Leur permettre d’aller en vacances, c’est veiller à leur bien-être moral et psychologique. C’est aussi agir pour l’économie local : le tourisme en France représente un chiffre d’affaires d’1,6 milliards d’euros et fait vivre les familles de 19 000 employés.

 

En temps normal, environ 1 enfant sur 3 ne part pas en vacances. Cet été, cela risque de concerner une plus grande proportion encore, notamment dans les quartiers prioritaires de la ville. Il s’agit de faire de cet été, avec les collectivités et les associations, une période de découverte, apprenant et solidaire pour tous les enfants que la crise aura pu fragiliser.

 

C’est pourquoi le gouvernement a mis en place un plan pour des Vacances Apprenantes et un Tourisme Solidaire.

 

Doté de 200 Millions d’euros, ce plan d’une ampleur inédite répond à deux objectifs principaux :

•Un objectif pédagogique : en luttant contre les retards qui ont pu s’accumuler pendant la période de confinement et les risques de décrochage ;

•Un objectif social : en permettant aux enfants de vivre des moments enrichissants pendant leur été.

Plusieurs dispositifs sont mis en œuvre :

•École ouverte : ouverture des écoles, collèges et lycées - notamment les lycées professionnels - pour proposer aux enfants pendant l’été du renforcement scolaire le matin et des activités culturelles ou sportives l’après-midi. Auparavant limité aux quartiers prioritaires de la ville, le dispositif est étendu sur tout le territoire à 400 000 élèves.

•École ouverte buissonnière : possibilité offerte aux enfants d’aller dans des Écoles ouvertes à la campagne ou en zone littorale à la découverte de la nature et du patrimoine local, ou de partir en mini-camps sous tente avec son École ouverte.

•Colonies apprenantes : les collectivités territoriales pourront proposer à 250 000 enfants un départ en « colonies de vacances apprenantes » labellisées par l’État. Ces colonies offriront des activités ludiques et pédagogiques qui permettront aux enfants de renforcer savoirs et compétences dans la perspective de la rentrée prochaine. L’État apportera aux collectivités un soutien financier inédit de 400€ par jeune et par semaine. Ces colonies seront également ouvertes à toutes les familles qui souhaitent y inscrire prochainement leurs enfants sur une plateforme en ligne.

•Accueils de loisirs apprenants : mise à disposition gratuite et sur demande début juillet, pour tous les accueils de loisirs, de parcours pédagogique en ligne du CNED, du CP à la terminale. Une aide ponctuelle exceptionnelle de 30 millions d’euros sera également proposée aux collectivités territoriales afin de faciliter l’ouverture des accueils de loisirs, d’augmenter leurs capacités d’accueils ou de renforcer les contenus pédagogiques. Une attention particulière sera portée aux territoires et publics les plus fragiles.

 

Nous ferons tout en œuvre pour que personne ne soit laissé de côté pendant ces vacances d’été !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité