STÉPHANIE DO

Je vote pour le projet de loi de finances pour 2022 (première partie)

19 Oct 2021 Stéphanie Do

Je vote pour le projet de loi de finances pour 2022 (première partie)

De la gestion de l’urgence à la préparation de l’avenir, les députés votent la première partie du budget 2022 pour une croissance durable.

« Avec le vote de cette première partie du PLF 2022, nous confirmons notre volonté d’inscrire la dernière année du quiquennat dans une logique de transformation résolument tournée vers l’avenir. Nous poursuivons la baisse des impôts, nous apportons des solutions concrètes au service des Français, en limitant la hausse des prix du gaz et de l’éléctricité, en rendant plus attractif le secteur de l’hôtellerie-restauration ou encore en simplifiant le quotidien des entrepreneurs », a déclaré Christophe Castaner, Président du Groupe LaREM.

Nous abordons ce PLF dans un contexte économique exceptionnel :

- nous baissons massivement les impôts pour les ménages et pour les entreprises : nous avons rendu  plus de 50 milliards d’euros aux Français ;

- nous réduisons de près de la moitié le déficit public : en 2022, il devrait atteindre 4,8% du PIB, contre 8,4% en 2021. Entre 2017 et 2019, nous l’avions maintenu sous le seuil des 3% du PIB.

- nous améliorons la compétivité de notre économie : nous atteindrons 6% de croissance en 2021, et 4% en 2022.

« Ce budget se situe dans la continuité d'une politique ambitieuse, raisonnable, réactive et toujours animée d’une ambition réformatrice. Nos objectifs : la poursuite de la baisse des impôts pour les entreprises, nos concitoyens et la stabilité fiscale. S’inscrivant dans le cadre d’une forte reprise économique, ce texte pour 2022 prévoit des mesures budgétaires fortes et ambitieuses, et nous le revendiquons », a déclaré Laurent Saint-Martin, rapporteur général de la commission des finances.

Cette première partie du PLF 2022 traduit des dispositions de nature fiscale à la hauteur de nos engagements et en faveur du pouvoir d'achat et de l'emploi :

- Nous agissons contre la hausse des prix du gaz et de l’éléctricité, avec l’instauration d’un bouclier tarifaire. Le tarif réglementé de vente du gaz sera bloqué jusqu’en avril 2022, celui de l’éléctricité n’augmentera pas d’ici la fin de l’année 2021 et la hausse des prix ne dépassera pas 4 % au début de l’année 2022.

- Nous défiscalisons les pourboires volontaires, pour rendre du pouvoir d’achat aux bas salaires et renforcer l’attractivité de secteurs actuellement confrontés à des difficultés de recrutement, notamment celui de l’hôtellerie-cafés-restauration. Ils ne seront pas pris en compte par l’employeur dans le calcul de la rémunération du salarié.

- Nous prenons des mesures fiscales en faveur des travailleurs indépendants, pour renforcer  l’accompagnement des entrepreneurs de la création d’entreprise jusqu’à sa transmission et simplifier leurs démarches du quotidien.

- Nous donnons la possibilité aux départements de recentraliser le Revenu de Solidarité Active et le revenu de solidarité. Ceux qui le souhaitent pourront demander cette recentralisation pour libérer des marges financières et développer des propositions d’insertion à leurs bénéficiaires.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité