STÉPHANIE DO

Ma question à M. Martin Bouygues, président directeur général du groupe Bouygues en commission des affaires économiques

Activités parlementaires

Hier, j’ai posé la question ci-dessous à M. Martin Bouygues, président directeur général du groupe Bouygues lors de son audition par la Commission des affaires économiques.

« Monsieur Bouygues,

Sur la question de la performance énergétique des bâtiments, la loi ELAN est venue fixer des objectifs ambitieux et à la hauteur des enjeux et des engagements internationaux pris par la France, notamment avec les accords de Paris. Nous parlons ici d’une diminution de la consommation d’énergie de 60 % en 2050 sur la base de l’année 2010, ce qui est considérable.

Aussi, ma question est la suivante : Bouygues Construction, ambitionne « de devenir un acteur de référence de la construction bas carbone », quelles sont les mesures envisagées par le groupe pour que sa reprise d’activité s’inscrive dans une transition écologique à long terme, respectueuse des engagements gouvernementaux et internationaux de la France ? En d’autres termes, êtes-vous prêt à axer votre reprise d’activité économique sur la construction de logements plus écologiques et la rénovation énergétique de logements anciens ? »

Réponse de M. Bouygues : « En ce qui concerne l’activité des bâtiments bas carbone. Depuis 16 ans, Bouygues a pris des initiatives très fortes en développement et de recherche en matière de construction sur les économies d’énergie, d’une part, et sur la diminution de l’impact environnemental de nos métiers. D’abord nous avons pris des engagements fermes et strictes de réponse positive aux engagements de Paris de 2025. Et nous allons dès cette année produire, de façon tout à fait factuelle, des chiffres sur nos efforts dans ce domaine (émissions de CO2, etc.). Donc depuis 16 ans, nous avons développé à la fois un savoir-faire en interne et mis en œuvre des moyens pour que nous soyons capables de proposer systématiquement à la majeure partie de nos clients, des variantes bas carbone dans les ouvrages qu’ils souhaitent construire. L’obstacle que nous rencontrons systématiquement est le cout. Il y a une incidence financière. Nous avons de plus en plus de clients qui répondent favorablement à nos offres en considérant qu’en termes d’image ou de comportement sociétal, car ils voient un intérêt à ces offres. Nous avons évidemment des clients qui sont moins motivés. Tout ça pour vous dire que nous nous sentons très concernés et nous avons une démarche proactive, je parle de Bouygues Construction, de Bouygues Immobilier et de Collas. Ce dernier dans le domaine de la route a fait beaucoup et pense qu’on peut continuer à progresser notamment en travaillant sur les normes en matière de recyclage, de matériaux routiers par exemple."
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité