STÉPHANIE DO

Nous sommes « Pour », pour le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire

J’ai voté pour le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire.

Alors que la situation sanitaire se dégrade très rapidement, le Groupe LaREM s’est particulièrement mobilisé tout au long de l’examen du texte avec un objectif : l’enrichir et s’assurer que toutes les garanties nécessaires soient prises, tout en assurant la mise en œuvre rapide des mesures.

Face à la 4ème vague et au variant Delta, la majorité et le gouvernement ont pris leurs responsabilités :

▪️ La mobilisation pour la vaccination est totale.

L’objectif de 40 millions de Français vaccinés sera atteint fin juillet avec un mois d’avance. Nouvel objectif fixé : 50 millions fin août.

Au moins 5 millions de rendez-vous supplémentaires seront ouverts dans les prochains jours pour répondre à la demande des Français de se protéger.

▪️ L’élargissement du pass sanitaire est un outil essentiel de lutte contre l’épidémie: c’est une mesure de protection collective.

▪️ Partout où cela est nécessaire, nous prorogeons la possibilité de prendre des mesures localement, de manière proportionnée à la situation sanitaire.

▪️ Comme nous l'avons fait depuis le début de la crise, nous accompagnerons tous les secteurs touchés. Nous n’avons jamais laissé tomber personne. Une fois encore, nous serons au rendez-vous !

Notre objectif avec ce texte est d'ajuster nos outils sanitaires pour riposter contre la 4e vague.

La commission mixte paritaire, qui a eu lieu cet après-midi, a permis de préserver l’équilibre du texte initial voté à l’Assemblée nationale en première lecture - bien loin du texte adopté en séance au Sénat.

Le texte issu de la CMP comporte un ensemble cohérent de mesures complémentaires, qui permettront de lutter contre l’épidémie - et le variant Delta - tout en diminuant au maximum les contraintes qui pèsent sur les Français.

Ces mesures se retrouvent dans les 3 piliers du texte :

 • La prorogation du régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 15 novembre, et l’extension du passe sanitaire à d’autres lieux présentant de forts risques de contamination ;

 • L’isolement obligatoire des personnes atteintes par la COVID-19;

 • La vaccination obligatoire de certaines professions, pour protéger les plus fragiles, dans un calendrier cohérent et proportionné.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité