STÉPHANIE DO

Questions au Gouvernement du mardi 22 septembre : le doublement du congé paternité

Activités parlementaires

Questions au Gouvernement du mardi 22 septembre : le doublement du congé paternité

Le Président de la République s’est rendu hier dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI), à Longjumeau (Essonne), pour annoncer le doublement du congé paternité ; cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une réforme plus globale des « 1 000 premiers jours de l’enfant », et donc de la politique de la petite enfance.

Engagement de campagne et acte fort pour l’enfant, pour les familles et pour l’égalité femmes-hommes, le Président de la République a annoncé que la durée du congé paternité passera de 14 à 28 jours, dont sept jours obligatoires.

Comme le montre le rapport de Boris Cyrulnik, ce sont pendant les mille premiers jours de la vie d’un enfant que les inégalités se construisent. C’est pourquoi, il est essentiel de donner aux deux parents le temps de s’occuper pleinement de leur enfant.

Le congé paternité porté à un mois permettra également aux pères de pouvoir être disponibles et de tisser un lien avec leur enfant. Cette décision sera également une véritable avancée pour plus d’égalité au sein du couple.

Cette durée fait passer la France d'une place médiane au niveau européen au peloton des 5 pays les plus avancés sur le sujet.

Cette mesure sociale et sociétale permet une avancée alors que les modalités du congé paternité n’avaient pas évoluées depuis sa mise en vigueur il y a 18 ans.

La mise en place d’une semaine obligatoire à prendre tout de suite après la naissance de l’enfant est une mesure de justice sociale et d’équité, qui offre un dispositif protecteur à tous les salariés – y compris les plus précaires. Aujourd’hui, seulement 50 % des personnes en CDD ont recours au congé paternité, contre 80 % des personnes en CDI.

Cette mesure s’inscrit plus largement dans le combat que mène le Gouvernement contre les inégalités entre les femmes et les hommes. Il s’agit de la grande cause du quinquennat, et nous continuons d’agir pour garantir toujours plus d’égalité.

La mesure figurera dans le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale, s’appliquera dès le mois de juillet prochain et sera accompagnée d’un ensemble de mesures visant à mieux accompagner les jeunes parents.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité