Activités parlementaires

Gérald Darmanin s’est exprimé ce jour à l’issue d’une réunion des cadres du ministère de l’Action et des Comptes publics.

D’après Gérald Darmanin, « Il serait illusoire de croire que [les transformations] ne s'accompagneront pas d'une baisse de l'emploi public […] mais nous prenons les choses dans le bon ordre : d’abord les missions ensuite les moyens et les effectifs ».

Le cap fixé est celui d’une transformation en profondeur, loin de la politique du rabot qui prévalait jusqu’ici.

« Il serait illusoire de croire que [ces transformations] ne s'accompagneront pas d'une baisse de l'emploi public ».

Mais «nous prenons les choses dans le bon ordre : d’abord les missions ensuite les moyens et les effectifs. »

Axes prioritaires de transformation (non exhaustif)

  1. Revoir les missions des services, et notamment des services fiscaux, en simplifiant la fiscalité et les procédures de recouvrement.
  • Suppression d’une vingtaine de petites taxes pour un total de 200 M€ en 2019
  • Transfert de l'essentiel des compétences de recouvrement des Douanes à la Direction générale des finances publiques (DGFiP)
  • Rapprochement progressif du recouvrement des prélèvements de l’Etat et de la sphère sociale

 

  1. Procéder à une réorganisation territoriale des services afin de développer un accueil de proximité, en déconcentrant une partie des services actuellement en Île-de-France afin de les réimplanter en régions, et des services actuellement dans les métropoles afin de les réimplanter dans les territoires ruraux ou périurbains.
  • « C’est l’une des réponses essentielles à apporter [face à] la crise de confiance des populations vivant dans des territoires délaissés.
  • « Nous voulons prendre le temps d’en discuter avec les représentants du personnel et les élus locaux », notamment pour « parler de l'accompagnement social des agents, qui pourraient voir dans ces relocalisations une grande opportunité de changement de vie ».
  • L’objectif est d’aboutir à une nouvelle organisation territoriale en 2022.

 

Permettre à l’administration de faire un véritable « saut technologique ». « Nous augmenterons de manière très importante les moyens technologiques mis à la disposition de nos agents pour rendre encore plus efficace le contrôle fiscal, la traçabilité douanière ou encore le recouvrement dans tous les champs de notre ministère. »


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.