STÉPHANIE DO

Vietnam-France : les relations solides se renforcent dans les moments les plus difficiles

Votre députée dans les médias

Au seuil de la visite officielle du Premier ministre Pham Minh Chinh en France, la VNA a interviewé la députée Stéphanie Do, Présidente du groupe d'amitié France-Vietnam sur les relations bilatérales.

Paris (VNA) - Le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh effectuera une visite officielle en France au début du novembre. Au seuil de sa visite, l’Agence Vietnamienne d’Information a interviewé la députée Stéphanie Do, Présidente du groupe d'amitié France-Vietnam sur les relations bilatérales.

 

En tant que présidente du Groupe d'amitié France - Vietnam au sein de l'Assemblée nationale, pourriez-vous évaluer des relations entre les deux pays France et Vietnam sous tous les aspects et en particulier entre les deux organes législatifs ?

Un lien très fort qui n’a pas faibli avec la crise

La santé est depuis longtemps un point fort de la coopération entre nos deux pays. Ainsi, c’est tout naturellement que durant la crise une aide réciproque s’est mise en place entre nos deux nations. À cette occasion, le Vietnam, pays producteur de masques antibactériens, a montré toute sa générosité avec des dons de masques à la France pour lutter contre la pénurie. Cette solidarité a été remarquable. Le Vietnam et la France ont mis à profit leur partenariat de longue date. En effet, dès le mois de mars, le Vietnam a fait de nombreux dons en matériel médical à la France. Cette solidarité a donc permis de mettre en exergue les précieux liens d’amitié qui unissent nos deux pays, même en ces temps difficiles. Concrètement, un pont aérien au profit de la France, et ce dès le premier confinement, période à laquelle les masques étaient encore rares, et parfois détournés lors de leur arrivé sur le tarmac de l’aéroport, a été mis en place, preuve de la grande solidarité du Vietnam.

 

Pour ma part, dès juin dernier, j’avais pris l’initiative d’adresser un courrier au Président de la République dans lequel j’appelais la France à se montrer tout aussi solidaire avec le Vietnam en ce qui concerne cette fois la livraison de vaccin anti-covid. En effet, je pense que les ressources nécessaires pour lutter contre la pandémie actuelle ne peuvent être trouvées que dans l’effort et la solidarité collective. C’est pourquoi il m’a toujours semblé primordial de venir en aide à nos amis vietnamiens qui n’ont pas hésité une seule seconde au début de la crise pour nous soutenir. Finalement ce sont 670 080 doses de vaccin AstraZeneca qui ont donné par la France au Vietnam : une belle illustration de plus des liens solides qui unissent nos deux pays !

Des relations institutionnelles de confiance et pérennes, notamment entre les organes législatifs vietnamiens et français

Comme vous le savez, la France a été l’un des premiers pays occidentaux à soutenir la politique de réforme du Vietnam, accompagnant le développement et l’ouverture du pays depuis plus de trente ans et y déployant une très forte coopération. Pour ma part, étant président du groupe parlementaire d’amitié France-Vietnam à l’Assemblée nationale, mon but premier est de tisser des liens entre parlementaires français et vietnamiens. En effet, les groupes interparlementaires sont des réels acteurs de la politique étrangère de la France et sont, en ce sens, des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale à l’étranger. Grâce à ce groupe d’amitié j’ai ainsi eu l’occasion, à maintes reprises, de rencontrer et de nouer des liens forts avec le milieu institutionnel et politique vietnamien, renforçant un peu plus les relations entre nos institutions. En effet, l’objectif principal de ce groupe est l’organisation de missions auprès du parlement homologue et de réceptions de délégations parlementaires.

Vous vous en doutez, notre président de la République, Emmanuel Macron, porte également un grand intérêt à la préservation et l’amélioration des relations franco-vietnamiennes. A ce titre, dès 2018, le président avait reçu le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Monsieur Nguyen Phu Trong, en visite officielle en France. Cet échange leur a permis d’évoquer les grandes questions internationales et régionales, ainsi que les progrès des relations marquées en 2018 par la célébration du 45ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques et du 5ème anniversaire du partenariat stratégique bilatéral entre la France et le Vietnam. Plus récemment, le 11 mai dernier, le président s’est entretenu téléphoniquement avec le Président de la République socialiste du Vietnam, Monsieur Nguyen Xuan Phuc. A cette occasion la France et le Vietnam se sont par exemple engagés à promouvoir la mise en oeuvre efficace des traités bilatéraux d’extradition et d’entraide judiciaire en matière pénale dès leur entrée en vigueur, et ont salué la coopération accrue depuis 2013 entre nos deux pays ; coopération dans le domaine de la justice et plus précisément sur les menaces transversales telles que la criminalité organisée, économique et financière, le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme.

Vietnam-France : les relations solides se renforcent dans les moments les plus difficiles hinh anh 2

Mme Stéphanie Do, Présidente du Groupe parlementaire d'amitié franco-vietnamienne a reçu l'ambassadeur du Vietnam en France Dinh Toan Thang. Photo:VNA

Un quadruplement des relations économiques et commerciales entre la France et le Vietnam

Au cours de la dernière décennie, les échanges commerciaux entre la France et le Vietnam ont quadruplé : ils atteignent plus de 6,5 milliards d'euros aujourd'hui. En ce qui me concerne, en tant que présidente du groupe d’amitié France-Vietnam au sein de l’Assemblé nationale, je me suis déplacée deux fois au Vietnam, notamment en 2018 lorsque j’ai accompagné l’ancien Premier ministre Edouard Philippe à l’occasion du double anniversaire des 45 ans des relations diplomatiques et des cinq ans du partenariat stratégique entre la France et le Vietnam. Ainsi, cette visite a marqué un pas de plus vers le développement des relations économiques et commerciales franco-vietnamiennes.

La culture et l’éducation, des vecteurs d’approfondissement de nos relations fraternelles

La culture et l’éducation constituent des éléments essentiels qui permettent aux peuples du monde de s’apprécier mutuellement et d’approfondir les relations fraternelles les unissant. La francophonie est ainsi un des outils principaux du soft power français, il faut donc la préserver et développer son essor. Or, à mon sens, le premier jalon vers la francophonie est l’éducation. À ce titre, en 2018, lors de mon déplacement au Vietnam avec le premier ministre de l’époque, Monsieur Edouard Philippe, nous avons eu la fierté d’inaugurer un nouveau lycée français à Hanoï : le lycée Alexandre-Yersin. Le Vietnam compte aujourd’hui 600.000 locuteurs français et constitue un des piliers historiques du rayonnement de notre langue dans le monde.

Quels sont les avantages que les deux pays doivent promouvoir, et les défis à surmonter, pour valoriser davantage ces relations ?

En premier lieu, je prône pour un renforcement des liens avec l’ASEAN, en tant que partenaire pour la France, et État membre pour le Vietnam, renforcement qui constitue, selon moi, une priorité stratégique essentielle. Nous partageons avec l’ASEAN une vision commune de l’espace Indopacifique fondée sur l’inclusivité, le respect du droit international, le multilatéralisme et la coopération internationale. L’approbation de la candidature française au statut de partenaire de développement de l’ASEAN constitue donc une étape importante qui souligne, s’il en était besoin, cet attachement si particulier qui réunit nos deux pays. L’accès de la France au statut de partenaire de développement s’inscrit ainsi pleinement dans notre stratégie dans l’Indopacifique et nous permet de renforcer notre contribution à la paix, à la sécurité ainsi qu’à la stabilité de la région.

Vietnam-France : les relations solides se renforcent dans les moments les plus difficiles hinh anh 3

Don de masques du Vietnam aux représentants du Parti communiste français. Photo : VNA

La direction générale du trésor français précise qu’en 2020, le déficit commercial de la France vis-à-vis du Vietnam atteint un nouveau record de 4,4 Mds EUR ( 9,6 %) avec des exportations vers le Vietnam qui s’élèvent à 965 M EUR (-40,4 %) et des importations à 5,4 Mds EUR (-4,7 %). Bien évidemment, cette baisse est liée au contexte de ralentissement de l’activité en France suite à l’impact de la pandémie de COVID-19 et s’inscrit dans une tendance structurelle de baisse globale de nos exportations. Le Vietnam, en faisant le pari réussi d’une réouverture précoce de ses usines, a ainsi drainé vers son économie une partie importante des acheteurs mondiaux et cette gestion habile lui a permis de gagner des parts de marché dans ce contexte difficile. Nous l’en félicitions, mais pour notre part il nous faut redoubler d’efforts pour redynamiser nos relations commerciales, en nous appuyant sur nos propres secteurs d’excellence comme celui de l’aéronautique ou des produits pharmaceutiques.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh effectuera une visite officielle en France début novembre. Qu’attendez-vous de cette visite ?

Cette visite est de grande importance car les échanges bilatéraux contribuent à la richesse de nos deux nations et à leur rayonnement à l’international. D’autant plus que la crise a révélé une nouvelle fois l’importance de nos relations bilatérales. En effet, dès le premier confinement, une aide réciproque et efficace s’est mise en place entre nos deux pays et cette solidarité a été remarquable. En effet, ces rencontres entre nos deux pays ont permis à chaque fois d’échanger autour de plusieurs thèmes tels que le système parlementaire français, l’actualité politique du pays, le contexte international ou encore l’implication de la France au Vietnam, et notamment dans la zone indopacifique. Ainsi, ces échanges sont, selon moi, des opportunités uniques de partager nos expériences respectives.

 

En outre, ces discussions permettent d’enrichir nos remontées de terrain par les appréciations et les commentaires des uns et des autres. À mes yeux, ce sont donc des moments de dialogue constructif, essentiel à la cimentation du partenariat France-Vietnam. En résumé, que cela soit au niveau ministériel ou parlementaire, à l’échelon national ou local, il me semble que la France a su nouer des liens pérennes avec le Vietnam qui ne manque pas d’interlocuteurs toujours attentifs pour consolider les échanges entre nos deux pays. La crise sanitaire a permis de mettre en exergue cette grande solidarité entre nos pays : après les masques donnés par le Vietnam, la France a promu la fourniture rapide et en nombre de vaccin au Vietnam via COVAX pour assurer au Vietnam un accès équitable à la vaccination.

 

Le Vietnam a reçu le 14 septembre 672 000 doses de vaccin AstraZeneca COVID-19 données par le gouvernement français, par le biais du dispositif COVAX. Je souhaite que cette solidarité se poursuit avec d’autres doses de vaccin données par le gouvernement français. – VNA

https://fr.vietnamplus.vn/vietnamfrance-les-relations-solides-se-renforcent-dans-les-moments-les-plus-difficiles/169311.vnp


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité