STÉPHANIE DO

2019 : année dynamique pour l’accès au logement

Activités parlementaires

L’année 2019 confirme la dynamique engagée avec 81 000 personnes ayant pu accéder au logement depuis la rue ou l’hébergement

Le plan Logement d’abord, lancé en septembre 2017 par le Président de la République, poursuit son déploiement à l’échelle nationale, porté notamment par la mobilisation de 23 territoires de mise en œuvre accélérée. À l’image de l’année 2018, 2019 démontre la pertinence de cette politique et la nécessité de donner la priorité à l’accès au logement pour mener une action de fond dans la lutte contre le sans-abrisme et le mal-logement. Grâce à l’engagement et à la détermination de l’ensemble des acteurs de l’hébergement et du logement, ce sont 81 000 personnes qui, l’année dernière, ont pu accéder à un logement pérenne depuis la rue ou depuis les dispositifs d’hébergement.

Après l’élaboration du plan quinquennal avec tous les acteurs en 2017, l’Acte I du Logement d’abord en 2018 a reposé sur une augmentation des offres de sortie (logement social, parc privé, logement adapté) pour permettre un accès direct et accompagné au logement et rompre avec la logique du parcours « en escalier », frein à l’insertion des personnes sans domicile et mal logées. L’année 2019 a permis d’ancrer le Logement d’abord et de déployer ses effets avec la concrétisation des actions pensées par et pour les territoires avec l’appui des services de l’État et notamment de la Dihal, pilote du plan quinquennal. Au-delà des chiffres, le Logement d’abord a été à l’origine d’une refondation des modes de faire, au niveau national mais aussi territorial, en préconisant la mise en œuvre de stratégies territoriales impliquant l’ensemble des maillons de la chaîne de la rue au logement. En ce sens, le plan marque la volonté du Gouvernement de s’engager dans une démarche structurante, une politique de long terme pour apporter des solutions concrètes et pérennes aux personnes en situation de détresse. Cette ambition est soutenue par 4 grands principes directeurs pour le déploiement du Logement d’abord :

- la territorialisation du plan Logement d’abord est essentielle pour apporter des réponses adaptées aux besoins des territoires et de leurs habitants.

- les politiques d’accès au logement nécessitent la mobilisation des compétences et des expertises des bailleurs sociaux et des collectivités locales notamment pour l’attribution de logements sociaux et l’accompagnement. Le Logement d’abord est donc par essence une politique partenariale.

- le Logement d’abord suppose de casser les silos qui existent entre les politiques publiques, entre les institutions, et dans les pratiques du quotidien pour faire en sorte que ce qui est mis en place sur un territoire et qui fonctionne puisse nourrir d’autres territoires.

- le travail social tient une place centrale pour l’accès au logement, le maintien dans celui-ci et dans l’insertion des personnes. Aussi, l’articulation des offres parfois dispersées est un objectif central du Logement d’abord pour apporter plus de lisibilité, moins de complexité et atteindre plus de performance sociale


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité