STÉPHANIE DO

Déclaration de Politique Générale du Premier ministre à l’Assemblée nationale

Activités parlementaires

Aujourd'hui à l'Assemblée nationale - Déclaration de Politique Générale du Premier ministre

Devant les députés, le Premier ministre a présenté les principaux objectifs et projets du nouveau chemin souhaité par le Président de la République pour les 600 jours du Gouvernement Castex.

Rappel que la crise sanitaire n’est pas terminée : nécessité de renforcer nos actions de prévention par le développement du port du masque et d'intensifier notre politique de dépistage

Le PM a rendu hommage à Edouard Philippe et son Gouvernement pour le travail accompli : des réformes ambitieuses menées avec le soutien sans faille de la majorité, des réalisations « considérables ».

Les crises jouent le rôle de révélateur de nos difficultés et, parfois, de nos défaillances, y compris au sein de l’appareil d’Etat. Et génèrent du doute, de la peur du déclassement : « il y a beaucoup de France qui se sentent loin et laissées pour compte »

1) « La France, c’est la République. » :

- Le PM a évoqué plusieurs France (des banlieues, rurale, des vallées, des outremers, etc ) ébranlées dans leurs fondements par les ennemis du pays (terroristes, extrémistes, séparatistes).

« Une France qui ne dit rien mais qui n’en pense pas moins et qui n’accepte pas cela. Une France du bon sens et de la raison. Une France que nous devons aujourd’hui écouter et mieux considérer. »

2) Sur la méthode : Un Premier ministre pragmatique et proche du terrain :

- La recherche du compromis, de l’écoute et du dialogue permanent : avec les OS (comme ce fut le cas pour le Ségur de la Santé), les parlementaires mais aussi les citoyens (dans le sillage de la Convention Citoyenne pour le Climat ou la future transformation du CESE en chambre de participation citoyenne).

- Une réorganisation de l’État, notamment dans sa relation avec les territoires, de nature à restaurer la confiance, libérer les territoires et s’assurer que l’intendance suit ; c’est-à-dire, mettre en œuvre avec efficacité les différentes réformes (passées, présentes et futures).

3) Cette DPG rassemble et fédère la majorité autour de quelques objectifs simples et clairs pour ces 600 jours utiles :

- Relance et préservation/création d’emplois, notamment pour les plus jeunes ;

- Préservation de notre système de protection sociale ;

- Faire du plan de relance un accélérateur de la transition énergétique ;

- Confiance donnée aux territoires ;

- Refonder le pacte social et républicain.

4) Parmi ces objectifs, la lutte contre le chômage et la préservation de l’emploi est LA priorité absolue du gouvernement pour les 18 prochains mois autour de 3 principes :

- Libérer et encourager la création d’emplois pour les jeunes

- Lutter contre le décrochage des activités des jeunes qui en sont le plus éloignés (300 000 contrats d’insertion, 100 000 nouvelles entrées en service civique)

- Soutenir les étudiants (repas à 1 euro)

5) Dès septembre, pour l’ensemble de la Nation, sera lancé un très ambitieux plan de relance pour un montant de 100 milliards d’euros. Ce plan sera celui de la croissance écologique et d’une relance efficace, inclusive et juste.

- Il permettra le développement des compétences, à travers un investissement massif dans la formation (1,5 milliard d’euros) ;

- Il sera le catalyseur d’une reconquête économique, fondée sur la souveraineté (technologique, industrielle, technologique et agricole) ;

- Et, sera un accélérateur puissant de la transition écologique avec 20 milliards d’euros qui lui seront consacrés. Et, c’est dans les territoires que le grand chantier de la transition écologique trouvera ses développements les plus féconds : d’ici 2021, tous les territoires seront dotés de contrats de relance et de développement écologiques, qui feront l’objet de plans d’actions concrets, chiffrés et mesurables.

6) Le PM entend également, avec son gouvernement et la majorité, refonder le pacte social et républicain.

- Cela signifie d’abord accroître notre attention envers les plus vulnérables avec des mesures fortes, déjà prises et à venir (revalorisation de 100€ de l’allocation de rentrée scolaire)

- Ensuite, cela suppose de préserver notre système de protection sociale à travers :

=> La refonte de notre système de retraites pour le rendre plus juste et financièrement viable

=> La création d’un cinquième risque pour couvrir les Français contre la perte d’autonomie

=> Le renforcement du système de santé

- Enfin, cela passe par le renforcement de notre pacte républicain, un des remparts les plus solides contre la crise. Le PM l’a rappelé avec autorité : la violence (contre les forces de l’ordre, contre les minorités) n’a pas sa place dans la République.

7) Les Ministres, ainsi que le Premier d’entre eux, seront à l’écoute des parlementaires et les recevront plus régulièrement, afin de profiter pleinement de leur ancrage et de leurs retours de terrain.

8) Cette DPG est le premier acte politique fort et symbolique de Jean Castex en sa qualité de chef de la majorité parlementaire, conformément à la vocation du Premier ministre dans le cadre des institutions de la Vème République.

- Le PM entend donc rassembler et animer la majorité présidentielle autour de son discours, et même élargir cette majorité au-delà de ses frontières actuelles.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité