Activités parlementaires

Marseille : « le Gouvernement prend le problème des logements insalubres à bras-le-corps » (J. Denormandie, BFM TV, 05/11/2018)

[Contexte : deux immeubles se sont effondrés ce matin dans le centre-ville de Marseille, et un troisième menace de s’effondrer également. A ce stade, les secours recherchent d’éventuelles victimes. Christophe Castaner et Julien Denormandie se sont rendus sur place.]

Le bilan n’est pas encore connu à ce stade. La fragilité des immeubles environnants rend difficile le travail de recherche des secouristes. La priorité est de « sécuriser le site et dès que ce sera le cas, nous pourrons déterminer si oui ou non il y a des poches de survie. » (J. Denormandie, BFM TV, 05/11/2018)

Il faut « saluer les efforts de la collectivité, de nos forces de sécurité et de police, des marins-pompiers de Marseille et du SDIS, qui se sont mobilisés dès les premières minutes de ce drame » (ibid.) Christophe Castaner et Julien Denormandie passeront une partie de la nuit à leurs côtés.

Les immeubles qui se sont effondrés étaient vétustes, l’un étant frappé d’un arrêté de péril.

« Le Gouvernement prend le problème des logements insalubres à bras-le-corps » (ibid.) 56 000 ménages vivent aujourd’hui dans des copropriétés dégradées. C’est inacceptable. Nous avons présenté le 11 octobre une nouvelle stratégie d’intervention sur les copropriétés dégradées.

  • 3 Mds€ mobilisés sur 10 ans : un niveau sans précédent pour la rénovation.
  • Une démarche partenariale qui associe l’Etat, les opérateurs de l’Etat, les collectivités locales et les opérateurs locaux.
  • 3 piliers :
  • Transformer les copropriétés dans le cadre de projets urbains (démolir si nécessaire et reconstituer une offre nouvelle de logements)
  • Redresser les copropriétés qui le nécessitent en facilitant l’acquisition provisoire de logements par des opérateurs publics
  • Mettre en place des actions de prévention pour les copropriétés qui présentent des fragilités avérées.
  • Une mise en œuvre dès janvier 2019. « 128 immeubles comprenant 23 330 logements particulièrement dégradés seront soutenus en priorité. » (J. Denormandie, Le Monde, 10/10/2018.)
  • Lutte contre les marchands de sommeil (dans le cadre de la loi ELAN) : présomption de revenus, confiscation systématique des biens, interdiction d’acheter un bien pendant 10 ans.

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.