STÉPHANIE DO

La marche pour la sécurité à Noisiel

Actualités de la circonscription

#EnDirect La marche pour la sécurité à Noisiel : mon discours d’intervention

« Tout d’abord, pour introduire mon propos, je tiens à remercier chaleureusement Monsieur le maire de votre invitation.

De plus, je vous remercie tous de vous êtes déplacés en ce jour pour cette grande marche pour la sécurité.

La sécurité est la raison de notre mobilisation à tous aujourd’hui ici, à Noisiel, pour que plus jamais des drames comme mardi dernier ne se reproduisent et que les habitants de Noisiel, puissions vivre en harmonie. Je le dis sans hésiter : la sécurité est la première de nos libertés car elle permet à chaque citoyen, pauvre comme riche, jeunes et plus âgées, de jouir des mêmes conditions de vie !

Ainsi, soyez en sûrs, la sécurité est la priorité du gouvernement mais aussi de la majorité présidentielle, et ce depuis le début de notre mandature, en 2017.

En effet, comme vous le savez sans doute, nous avons promis la création de 10000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires sur l'ensemble du quinquennat, la promesse va être tenue. Aujourd'hui 4508 policiers et 1706 gendarmes supplémentaires ont été déployés dans notre pays. Dorénavant donc, c’est plus de 1000 nouveaux policiers et gendarmes qui œuvrent pour la sécurité en Seine-et-Marne. De plus, en 1 an, plus de 450 réseaux de drogue ont été démantelés sur l’ensemble de notre territoire ! Je remercie à nos forces de l’ordre.

Je sais, hélas, que vous êtes familiers à Noisiel de ces problématiques en lien avec le trafic de drogue. C’est pour cette raison que depuis mon élection en 2017, je n’ai jamais cessé d’alerter le Président de la République, mais aussi le ministère de l’Intérieur ou encore le préfet de Seine-et-Marne sur les problèmes de sécurité rencontrés dans notre circonscription. Le fruit de ce travail ? De 2017 à 2019 à vos côtés Monsieur le maire, nous avons œuvré ensemble pour que la commune de Noisiel puisse intégrer le dispositif de sécurité au quotidien permettant de renforcer le Commissariat de Noisiel de 10 nouveaux postes de policiers depuis 2019. De plus, je vous l’ai annoncé la semaine dernière : 6 postes de policiers supplémentaires vont venir renforcer les effectifs du CSP de Villeparisis-Chelles sur le terrain dans notre circonscription pour lutter contre le trafic de stupéfiants qui empoisonne notre quotidien.

De plus, pour soutenir la proposition de monsieur le maire, j’ai obtenu une réponse positive du ministre de l’Intérieur dans son courrier de janvier 2020 pour maintenir une antenne de police à Noisiel sous réserve de la confirmation de la prise en charge sur le budget de la ville des travaux d’aménagement ainsi que la mise à disposition gratuite des locaux au bénéfice des services de la police nationale. Le ministère de l’intérieur avait envoyé des prescriptions techniques en octobre 2019 à la mairie.

Toutefois, la sécurité ne se cantonne pas au simple renflouement des effectifs des forces de l’ordre, même si ces moyens humains supplémentaires sont indéniablement essentiels pour assurer la sécurité dans nos villes. En effet, la sécurité c’est aussi la rénovation urbaine dans les quartiers ou zones sensibles dans le cadre de la politique de la ville. Ainsi, comme vous avez pu le constater depuis 2017, avec les collectivités locales et l’Agence de rénovation urbaine (ANRU), nous avons développé une politique ambitieuse et volontariste pour améliorer la qualité de vie de tous afin, qu’à terme, nous puissions tous accéder à un cadre de vie digne, gage d’une intégration réussie dans notre société. En effet, la rénovation urbaine dans les quartiers ou zones sensibles est un enjeu de la solidarité nationale majeur, d’autant plus en cette période de crise qui voit les populations les plus fragiles confinées dans des espaces urbains malheureusement encore trop souvent insalubres.

J’en suis convaincue, c’est en alliant ces deux politiques avec la volonté des collectivités locales que nous pourrons efficacement lutter contre la violence dans nos quartiers. Alors oui nous luttons et nous continuerons de lutter contre l’insécurité ambiante. Notre objectif est clair et sans équivoque : nous voulons mettre fin aux trafics de stupéfiants, et à la violence qui gangrènent notre société. En parallèle, nous voulons aussi agir en faveur de la rénovation urbaine dans les quartiers ou zones sensibles pour accroitre la mixité sociale sur notre territoire et ce au nom d’une cohésion nationale accrue.

Ainsi, et c’est ma conviction profonde, en alliant ces deux politiques publiques de lutte contre l’insécurité et de renforcement de la rénovation urbaine dans les quartiers ou zones sensibles, nous gagnerons, j’en suis sûre, la bataille contre la violence et les trafics et nous pourrons enfin vivre en tout sérénité dans nos villes.

​Je vous remercie pour votre écoute et je vous souhaite une bonne fête du travail. »


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité