Activités parlementaires

Contexte: Le mercredi 15 mai, a été présenté, en Conseil des ministres le décret de création du Conseil de défense écologique annoncé par le Président de la République lors de sa conférence de presse du 25 avril dernier. Sous la présidence du Président de la République, le Premier ministre et les ministres concernés étaient réunis, « pour à la fois prendre les choix stratégiques et mettre au cœur de toutes nos politiques cette urgence climatique ».

La transition écologique est transversale à l’action gouvernementale et nécessite l’engagement de tous les ministres.

C’est pourquoi le Président de la République a décidé la création du Conseil de défense écologique. Cette nouvelle instance de mobilisation de l’ensemble du Gouvernement pour la transition écologique se réunira à échéance régulière pour définir les orientations de la politique pour la transition écologique, et notamment de lutte contre le changement climatique, de préservation de la biodiversité et de protection des milieux et ressources naturels. Elle permettra de définir un plan d’action coordonné, d’assurer un suivi régulier de sa mise en œuvre et de l’ajuster lorsque cela serait nécessaire pour atteindre les objectifs fixés.

Le Conseil sera présidé par le Président de la République et se tiendra avec le Premier ministre, le ministre de la Transition écologique et solidaire et les ministres concernés au premier chef par la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité : économie, comptes publics, affaires étrangères, agriculture, santé, collectivités, logement. D’autres ministres pourront y être convoqués en fonction des sujets à son ordre du jour.

Pour mesurer les effets et l’efficacité de l’action du Gouvernement en matière de lutte contre le changement climatique et le cas échéant l’ajuster, le Conseil de défense écologique entendra une fois par an le Haut Conseil pour le climat, vigie de la politique climat installée par le Président de la République le 27 novembre dernier. Le Conseil de défense écologique pourra par ailleurs auditionner toute personne extérieure au Gouvernement en raison de sa compétence.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité