Activités parlementaires

Projet de loi constitutionnelle : adoption d’un amendement de notre groupe LaREM sur la suppression du mot « race » de la Constitution.
Le projet de loi constitutionnelle, avec le projet de loi organique et le projet de loi ordinaire, construit l’édifice de la réforme institutionnelle. Cette réforme est particulièrement attendue par les Français, désireux d’assister à un renouvellement en profondeur du paysage politique.

L’analyse de ce projet de loi mérite un examen rigoureux de son contenu ainsi que de la Constitution. Avec mon équipe, je m’y suis attelée, et ai déposé des amendements en vue de résoudre ce qui a priori faisait défaut dans la Constitution.
Suite à un travail soutenu effectué par de nombreux députés (mon amendement ci-joint retiré au nom du Groupe), le Groupe La République en Marche a déposé un amendement proposant de supprimer le mot « race » situé à la célèbre phrase introductive de la Constitution :
« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. »
Le mot « race » a été introduit dans la Constitution en 1946, après le nazisme, pour indiquer que toute race était égale, pour mettre fin aux discriminations et rejeter les théories racistes. Toutefois, la persistance de sa mention est aujourd’hui mal comprise, à rebours de l’intention initiale. Son caractère impropre et désuet est aujourd’hui avéré. Il était en effet fondamental que ce terme ne figure plus dans notre texte fondamental dans la mesure où son emploi demeure contraire à nos valeurs. Le Président de la République s’en était par ailleurs déjà indigné en mars dernier.
Je me réjouis de savoir que notre amendement a été adopté. Il est le fruit d’un travail sérieux et collectif de notre groupe à l’Assemblée.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.