STÉPHANIE DO

Questions au Gouvernement du jeudi 15 juillet : Conférence du dialogue social

Activités parlementaires

Depuis sa nomination, le PM a placé le dialogue social au cœur de son action. Après avoir rencontré en bilatérale l’ensemble des partenaires sociaux la semaine dernière, il les a réunis aujourd’hui pour fixer sur l’agenda social des grandes réformes à venir.

1) Les priorités du dialogue social

Dès la fin de la conférence du dialogue social, le PM a pris la parole et a réaffirmé les priorités qui ont été au cœur des discussions « la priorité des priorités désormais, c'est la lutte pour l’emploi, contre la crise et le chômage » en travaillant dès maintenant aux « voies d’une croissance économique plus riche en emplois durables, une croissance économique qui permettra à la France de recouvrer une partie de sa souveraineté »

Il a clos son propos en rappelant que l’enjeu principal était « de protéger les Français et de construire à partir de cette crise une France plus forte et plus juste »

2) Une nouvelle méthode de concertation

Le PM a rappelé sa méthode et sa vision du dialogue social, en affirmant qu’il était « très important de montrer au peuple français que le dialogue existe, que c'est en nous mettant tous autour de la table, en nous écoutant, en nous respectant, que nous pourrons espérer trouver les voies du sursaut collectif et de la réponse à la crise »

Il a rappelé que les divergences font « partie de la démocratie, en l'espèce de la démocratie sociale » et a tenu à remercier les partenaires sociaux pour leur « sens de responsabilité ».

C’est pourquoi, le PM s’est engagé devant les partenaires sociaux à ce que cette conférence soit « une démarche dans la durée » et a d’ores et déjà pris date pour « une prochaine conférence pour le mois d’octobre ».

Enfin, il a confirmé que le plan de relance serait « suivi par les partenaires sociaux, le Gouvernement et la Représentation nationale avec des clauses de revoyure » et a affirmé qu’il s’engageait personnellement à « tenir le plus grand compte de leurs propositions ».

3) Un calendrier de travail

- Priorité à la jeunesse dans le plan de relance : aucun jeune sans solution : le PM a indiqué que le plan Jeunes serait mis en place « dès le début de la semaine prochaine autour de la question de l'emploi et plus généralement dans les semaines à venir. »

- La protection sociale : le système social français a été ébranlé par la crise et le PM a décidé avec les partenaires sociaux « de quantifier très précisément ces déficits en distinguant ce qui est d'origine structurelle et ce qui provient de la crise en cours. »

- L’assurance chômage : le PM a rappelé qu’il s’agissait « d’une bonne réforme » qui devait être menée à son terme. Cela étant, il a concédé qu’il était nécessaire de « l'adapter aux circonstances présentes et donc d'en décaler la date d'entrée en vigueur. »

- Les retraites : enfin, concernant la réforme des retraites, le PM a annoncé qu’il « lui appliquerait une nouvelle méthode, d'abord en distinguant très clairement le caractère structurel de cette réforme qui vise à plus de justice, de tous ses éléments financiers ».


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité