Activités parlementaires

Questions au Gouvernement du mardi 24 septembre : dans l’attente de la présentation du PLF vendredi 27 septembre.

1- Le budget 2020 est le budget de la baisse des impôts des Français et de la valorisation du travail.

  • Entre la baisse de l’IR de 5 milliards d’euros (avec un gain moyen de 350 euros pour la 1ere tranche et 180€ pour la 2eme tranche), la suppression du dernier tiers de TH pour 80% des Français et la poursuite de la défiscalisation des heures supplémentaires, ce sont près de 10 milliards d’euros de baisse d’impôts pour les ménages que présente le budget 2020.
  • Ces 10 milliards d’euros de baisse d’impôts s’ajoutent aux 10 milliards réalisés depuis le début du quinquennat.

Ce sont donc près de 20 milliards d’euros de baisse d’impôts entre 2017 et 2020.

L’objectif est d’atteindre 27 milliards d’euros de baisse d’impôts pour les particuliers d’ici à 2022, soit la plus forte baisse d’impôts de la Ve République.

2 - Nous poursuivons la maitrise de nos finances publiques mais en adaptant le rythme à la conjoncture internationale et aux légitimes revendications des Français.

  • Le déficit atteindra son plus bas niveau depuis près de 20 ans (2001), en passant de 3.1% en 2019 à 2.2% en 2020.
  • Le ratio de dépense publique/PIB diminue (de 55% en 2017 à 53.8% en 2019 et 53.4% en 2020

> Cette bonne maîtrise de la dépense nous permet de financer une baisse sans précédent des prélèvements obligatoires, permettant une baisse du taux de prélèvements obligatoires de 45,2% du PIB en 2017, à 43,8% (retraité de « France compétences ») en 2019 et 44% en 2020

  • Après avoir été stabilisée pour la première fois depuis plus de 10 ans l’an passé, la dette publique connaîtra un léger reflux (98,8% en 2019, puis 98,7% en 2020)

3 - Le budget 2020 sera un budget de priorités :

  • Priorité à l’urgence écologique (+800 millions d’euros)
  • Priorité à la protection des Français (intérieur +700 m€, justice +200 m€, Armées +1.7Mds€)
  • Priorité à l’investissement pour préparer l’avenir (éducation nationale + 1Md€)
  • Priorité à la protection des plus vulnérables (prime d’activité +4 Md€ d’ici 2022, revalorisation de l’allocation adulte handicapé, montée en puissance du plan pauvreté...)
  • Pour y parvenir, nous continuerons à transformer l’action publique (réforme de l’audiovisuel public, réforme de l’assurance chômage, etc.).

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité