STÉPHANIE DO

Réunion hebdomadaire : Compte-rendu de la réunion du 9 avril 2020 avec le préfet de Seine-et-Marne

Actualités de la circonscription

Compte-rendu de la réunion du 9 avril 2020 avec la Préfecture de Seine-et-Marne

Le 9 avril 2020, j’ai participé au 3ème point hebdomadaire entre le préfet et son équipe, les parlementaires, la directrice académique de Seine-et-Marne, la directrice de la Délégation Départementale de l’ARS en Seine-et-Marne et le directeur de la Direction Départementale des Finances Publiques (DDFIP) de Seine-et-Marne.

À l’occasion de ces réunions d’information et d’échanges sur la crise du COVID-19 dans le département, le Préfet nous répond sur différentes problématiques et je fais remonter les préoccupations de mes concitoyens.

1. Situation sanitaire
Sur le plan régional, la dégradation rapide, constatée la semaine dernière, semble marquer le pas, mais la situation ne s’améliore pas pour autant. La vigilance sur le respect du confinement doit rester de rigueur.
Concernant les EHPAD de Seine-et-Marne, 75 établissement comptent (sur un total de 114) au moins 1 cas COVID-19, dont 10 établissements particulièrement touchés (au moins 8 cas). Les services de l’Etat, et notamment l'ARS, sont pleinement mobilisés sur cette problématique.

2- Situation économique
Sur le département, la DDFIP recense 1122 demandes d’aide de trésorerie pour 31,6 millions d’euros.

- Le Fonds de solidarité nationale a recensé 720 000 demandes dont 6722 en Seine-et-Marne pour un montant total de plus de 9 millions d’euros et un montant moyen de 1300 euros. Les premiers paiements sont intervenus le 7 avril. Une réflexion est en cours pour que ce fonds prenne en charge les loyers des TPE et accompagne les entreprises en difficulté. La DDFIP, comme elle s’y était engagée, a fortement encouragé les collectivités à honorer leurs factures, notamment dans le domaine du BTP.

- En matière d’activité partielle, le département recense 9683 demandes au 8 avril. Le dispositif s’améliore progressivement, avec moins de délai d’attente d’enregistrement pour les entreprises, avec un objectif à 48h. Les services de l’État commencent à préparer la reprise d’activité avec une centaine d’entreprises ciblées qui seront accompagnées pour leur redémarrage.

Des réunions avec les grands acteurs des secteurs les plus touchés sont organisés en préfecture pour suivre au plus près les besoins (prochainement tourisme et BTP).

Par ailleurs, le préfet indique que 28 marchés sont désormais autorisés.

Une permanence est organisée à la préfecture pour la prise en compte des cas particuliers. Je suis également à votre écoute.

Pour suivre les actulités de la Préfecture de Seine et Marne :


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité