Actualités de la circonscription

Depuis le début du mon mandat, j’apporte une attention particulière à la lutte contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil. C’est tout le sens de mon engagement dans l’élaboration de la loi ELAN en tant que Présidente du groupe de travail interparlementaire, puis en tant que rapporteure pour avis pour les crédits logement à l’occasion de l’examen des différents projets de loi de finances.

Aussi, c’est avec une grande satisfaction que j’ai appris le succès de la mise en place de la plateforme téléphonique « Info logement indigne », mise en place le 16 septembre dernier par le gouvernement et l’Agence nationale pour l’information et le logement. Le 28 octobre 2019, soit un peu plus d’un mois après son lancement, la plateforme avait déjà reçu plus de 2 000 appels, soit 60 appels en moyenne par jour.

En appelant le 0 806 706 806, les particuliers locataires ou propriétaires sont mis en relation avec un conseiller de l’Agence départementale d’information sur le logement. Pour les premiers, elle permet d’alerter sur une situation anormale, et pour les seconds d’obtenir des conseils pour entreprendre des travaux.

Le traitement de ces appels a conduit à identifier des zones particulièrement concernées, notamment les trois départements des Bouches-du-Rhône, de Paris, ou encore du Nord qui sont de grands bassins d’emploi et des zones à forte densité de logements, et qui se trouvent plus touchés par le logement indigne.

Ces signalements permettent aux pouvoirs publics de proposer des solutions adaptées. C’est le sens notamment du plan pluriannuel de lutte contre l’habitat indigne mis en place cette année dans chaque département et fixant des objectifs pour la période 2019-2021.

• Comment accéder à la plateforme téléphonique « Info logement indigne » ?

Que vous soyez locataire, victime d'un marchand de sommeil ou d'un logement insalubre ou que vous ayez connaissance d'une telle situation, contactez le numéro 0 806 706 806.

Pour rappel, un logement est considéré comme indigne lorsqu’il présente un mauvais état (problème de stabilité des ouvrages), ou des risques pour la santé de l’occupant (intoxication au monoxyde de carbone, saturnisme, problèmes respiratoires liés à des émissions de particules dans le logement, électrocution etc.).


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité