Activités parlementaires

J’ai le plaisir de vous faire part de la proposition de résolution dont je suis l’auteure visant à acter la reconnaissance de la Nation aux volontaires vietnamiens, laotiens et cambodgiens ayant contribué à l’effort de guerre en France. Elle a fait l’objet d’un dépôt par le Groupe LaREM.

J’ai eu à cœur de mener un travail de concertation de plus de huit mois avec différents acteurs. Au-delà de la dimension symbolique et mémorielle très forte, l’adoption d’une telle reconnaissance participe au resserrement des liens historiques qui unissent la France au Vietnam, au Laos et au Cambodge.

La Nation tout entière s’est recueillie il y a peu à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre.
Au cours de la Première Guerre mondiale, ce sont 93 000 « Indochinois » sur 1,7 millions d’asiatiques mobilisés dans cette guerre qui, à la demande de la France, se sont impliqués dans la défense de notre Nation, au moment où son indépendance et sa liberté se trouvaient menacées.
Sur le front, les soldats ont notamment combattu sur des lieux d’affrontement emblématiques, à Verdun, sur le Chemin des Dames, dans les Vosges ou encore sur le front d’Orient dans les Balkans.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le ministre des colonies, Monsieur Georges Mandel, a à nouveau fait appel aux populations coloniales. Environ 35 000 « Indochinois » ont ainsi été envoyés en métropole pour participer à l’effort de guerre. Les 13 769 tirailleurs « Indochinois » se sont distingués par leur sang-froid dans la bataille de France qui a fait rage au printemps 1940 : 3 151 y ont été tués, blessés ou portés disparus. Ces tirailleurs se sont encore distingués dans les combats des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) et des maquis de la Résistance, comme celui de l’Oisans dès 1943, puis dans la libération du territoire français en 1944 et en 1945, en particulier lors du débarquement de Provence en août 1944. Leur bravoure face à l’adversaire leur vaut citations, médailles militaires et croix de guerre.

À l’heure où les relations d’amitié qui unissent la France et ces trois pays se renforcent, il apparaît primordial de témoigner toute la reconnaissance de la Nation à ces femmes et hommes venus prêter leur concours aux efforts des Français pour sauvegarder leur indépendance et leur liberté aux heures les plus difficiles de la vie de leur nation.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité