STÉPHANIE DO

Ma visite au centre de vaccination à Chelles, lundi 25 janvier

Actualités de la circonscription

Ce lundi 25 janvier, j’ai accompagné François-Claude Plaisant, sous-préfet de Torcy en présence de monsieur le maire de Chelles, des élus locaux, des personnels soignants, des agents de la municipalité, etc. dans sa visite du centre de vaccination de Chelles.

Je suis heureuse d’être à l’initiative de cette visite qui est très importante pour montrer le travail réalisé sur le terrain par les différents acteurs et pour les remercier. La vaccination contre la COVID-19 est un sujet extrêmement sensible.

Il convient que chacun soit correctement informé sur la situation de la stratégie vaccinale dans son territoire. Le corollaire est qu’il est indispensable que cette stratégie vaccinale soit correctement mise en place et coordonnée sur les territoires.

Le sous-préfet est en charge de veiller à la mise en œuvre des directives du gouvernement. C’est donc tout à fait normal qu’il visite et inspecte le centre de vaccination.

Dans le même esprit, en tant qu’élue de la nation, c’est mon rôle de parlementaire de veiller à ce que tout soit conforme à ce qui a été voté à l’Assemblée Nationale, mais aussi d’informer correctement mes administrés sur le déroulé des opérations.

A ce jour, 1 million de français a été vacciné. Il reste encore beaucoup à faire, mais ce n’est qu’un début. La vaccination contribue à protéger de la COVID19 et à sauver des vies. Actuellement, les personnes les plus fragiles sont concernées par la vaccination, car ce sont celles qui ont le plus de risque de développer une forme létale de la COVID19. Le Gouvernement a donc ouvert la vaccination aux personnes âgées de plus de 75 ans.

Pour réussir cette étape, nous avons pu compter sur l’engagement des personnels soignants, la mobilisation de tous les services de l’Etat et des élus locaux. Ainsi, 833 centres de vaccination sont déjà ouverts et accessibles pour la vaccination.

Immuniser les personnes les plus vulnérables est une priorité sanitaire, mais aussi éthique.

Nous l’avons dit depuis le début, les doses arrivent progressivement et tous les volontaires ne pourront pas être vaccinés dès le premier jour. Tenter de tirer un avantage politique en créant des polémiques fait courir de nombreux risques sur la confiance dans le vaccin et le succès de la campagne vaccinale dans son ensemble. Nous travaillons main dans la main avec tous les élus locaux qui souhaitent le succès de la campagne vaccinale.

J’en profite également pour mettre en garde chacun d’entre vous sur la propagation des fakes news et théories du complot sur la vaccination. En ces temps difficiles, nous devons tous rester solidaires et vigilants.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité