Activités parlementaires

La mission d’évaluation des coûts et bénéfices de l’immigration en matières économique et sociale, pour laquelle je suis co-rapporteure, dans le cadre du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques à l’Assemblée Nationale, s’appuie sur un cycle d’auditions avec les acteurs concernés.

Jeudi dernier, ce cycle d’auditions qui enrichissent nos analyses s’est poursuivi aux côtés du Député Pierre-Henri Dumont (LR), également co-rapporteur.

La matinée d’échanges a débuté par l’audition commune de M. Lionel Ragot, professeur d’économie à l’université de Paris Nanterre et conseiller scientifique au CEPII, et de Mme Amélie Verdier, directrice du budget au ministère de l’action et des comptes publics. Ils nous ont exposé leurs conclusions sur la contribution nette de l’immigration sur les finances publiques.

S’en est suivie une table ronde qui nous a permis de nous interroger sur la manière dont nous pouvons mieux piloter l’immigration professionnelle et répondre aux besoins de l’économie française. Étaient réunis autour de la table : Mme Bénédicte Legrand-Jung, adjointe au délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) au sein du ministère du Travail ; M. Simon Bertoux, sous-directeur du séjour et du travail à la direction générale des étrangers en France (DGEF), au ministère de l'Intérieur ; Mme Hélène Bekker, directrice du département de la reconnaissance des diplômes de France éducation International (FEI), rattaché au ministère de l'Éducation et de la Jeunesse ; et M. Bernard Stalter, président de l'établissement public national fédérateur du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat, CMA France, accompagné de M. Samuel Deguara, directeur des relations institutionnelles de CMA France.

Nous avons entendu le point de vue et les arguments de chacun, ce qui a grandement contribué à nourrir nos réflexions sur le sujet. La contribution des acteurs auditionnés est primordiale pour ce travail et je les en remercie.

Ces auditions vont continuer dans les semaines à venir. Au terme de ce travail, qui nous permettra d’identifier les pistes d’amélioration de la politique migratoire, je rédigerai le rapport qui comportera mes conclusions et préconisations. J’aurai à cœur de formuler des propositions réalistes et ambitieuses pour notre pays.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité