STÉPHANIE DO

Activités parlementaires

Aujourd’hui, c’est la journée internationale des infirmières et des infirmiers. C’est une journée pour les remercier chaleureusement et saluer leur mobilisation inébranlable depuis le début de l’épidémie.

Avec 100 Député(e)s de la majorité, j’ai tenu à soutenir une proposition innovante pour exprimer une nouvelle fois notre solidarité avec nos soignants.

Nous sommes tous reconnaissants et admiratifs du dévouement et du courage dont font preuve ces femmes et ces hommes qui composent le monde soignant auprès des malades, de leurs familles et de nos ainés. Notre système de santé tient, car nos soignants tiennent bons. Ils se sont adaptés avec réactivité et agilité dans des conditions difficiles, faisant honneur à leur vocation.

Demain, le grand plan Santé que prépare le Gouvernement devra être une réponse forte pour rénover de fonds en combles notre système de santé car il s'agit des intérêts vitaux de la France. Mais sans attendre, nous devons aussi entendre les applaudissements solidaires que les Français adressent depuis leurs fenêtres. Cette reconnaissance qu’ils expriment est aussi la volonté pour un grand nombre de vouloir agir directement pour aider davantage. Notre devoir est d’interpréter cette fraternité qui s’exprime et de lui donner forme.

Nous souhaitons donc offrir la possibilité, pour les salariés qui le veulent, dans le public comme dans le privé, de faire don d’une partie de leur congés payés ou RTT au bénéfice de ceux qui luttent directement contre le covid-19.

Ce dispositif n’est pas une charge supplémentaire pour l’État ni pour les entreprises, car ces congés sont déjà provisionnés. Ces jours de congés ainsi récupérés, uniquement sur acte de volontariat, constituent une somme qui serait redistribuée sous forme de chèque vacances pour le personnel soignant. Grâce à cette solidarité réinventée, nous permettrons aux soignants, lorsqu’ils pourront prendre quelques jours de congés bien mérités, de profiter de bons moments supplémentaires partagés en famille, dans des restaurants, des hôtels, des musées, des parcs de loisirs et tant d’autres choses. À titre indicatif, si chacun des 23 millions de salariés en France donnait juste un jour de congé ou RTT, cela équivaudrait à près de 2 milliards d’euros à dépenser dans notre économie locale et nationale, en particulier dans le secteur touristique.

Il y a trois semaines, mes collègues de la majorité et moi-même avons adressé un courrier en ce sens à madame la Ministre du Travail, Muriel PENICAUD, pour défendre cette idée. Mardi 12 mai, le Député du Calvados, Christophe BLANCHET a porté cette proposition dans l’hémicycle en interrogeant directement le Gouvernement avec une réponse favorable de madame la ministre.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité