STÉPHANIE DO

Activités parlementaires

Dans le contexte de la crise sanitaire de coronavirus, nous devons tout faire pour lutter contre les situations de précarité.

Avec plusieurs collègues, nous avons été alertés par des associations de protection des femmes des situations auxquelles les personnes en situation de prostitution font face.

Ces personnes, déjà dans la précarité, font face à la fin de leur seule source de revenu, mais aussi à d’autres situations dramatiques : violences physiques et sexuelles, absence d’hébergement, etc.

Mes collègues et moi-même avons écrit à la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes pour l’alerter.

Celle-ci nous a répondu en nous assurant que le dispositif d’accompagnement de sortie de prostitution continue de monter en puissance et n’est pas abandonné pendant la crise : l’accompagnement, le soutien et l’insertion sociale restent des priorités pour aider ces personnes à sortir de leur situation de prostitution.

Comme Marlène Schiappa l’indique dans son courrier, il n’y aura pas de rupture de droits pour les personnes qui suivent un parcours de sortie de la prostitution.

De plus, la prolongation des droits sociaux et l’effort exceptionnel de l’Etat en terme de dégagement de capacité d’hébergement vise à aider chaque personne en situation de précarité, sans aucune discrimination.

C’est notre devoir de protéger tous les français, sans aucune exception.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Voir notre politique de confidentialité