Actualités de la circonscription

Je tiens à souhaiter une bonne rentrée scolaire à tous les élèves, le corps enseignant et l’ensemble du personnel. L'école est une institution d'exception qui permet à tout un chacun de s'élever au-dessus de lui-même par le savoir et de se constituer un esprit critique. Je partage donc avec vous le vœu que cette nouvelle année soit riche en apprentissage, partage et réussite. Je m’engage par ailleurs à rester disponible et à répondre aux sollicitations des établissements scolaires de Seine-et-Marne.

En cette rentrée 2018, nous poursuivons la mise en œuvre du projet de transformation porté par le Président de la République. En matière d’éducation, notre ambition est à la fois simple et fondamentale, dans l’esprit de l’idéal républicain : dès le plus jeune âge, grâce à l’école, chacun doit maitriser les fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui).

Pour atteindre cet objectif, il est indispensable de combattre les inégalités scolaires à la racine. Ainsi nous poursuivons le dédoublement des classes de CP et de CE1 dans les REP et REP+, une mesure emblématique qui a montré des premiers résultats très positifs. Au total, près de 190000 élèves de CP et CE1 bénéficieront de cette mesure en cette rentrée 2018.

L’école primaire étant la priorité en cette rentrée, les programmes en mathématiques et en français sont ajustés pour que chaque élève maitrise les savoirs fondamentaux avant d’entrer au collège.

Avec l’interdiction du téléphone portable à l’école et au collège inscrite dans la loi, les innovations apportées en classe de seconde pour préparer le Baccalauréat 2021 et le lancement du Plan Mercredi, les nouveautés sont nombreuses afin d’améliorer le cadre de vie des élèves et de préparer au mieux leur réussite.

Nous confirmons notre volonté de faire de l’éducation nationale une des priorités de l’action publique : pour cette rentrée 2018, 3 881 postes de professeur des écoles sont créés. Par ailleurs 3584 postes d’accompagnants supplémentaires sont créés pour mieux accompagner les 320 000 élèves en situation de handicap.

Quelques éléments clés :

1) Renforcer les moyens mobilisés pour les élèves les plus fragiles

Dès la rentrée 2017, après seulement quelques mois en fonction, nous avons mis en œuvre une mesure forte de notre projet de transformation : le dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+. Dans les établissements où la mesure a été mise en place, les premiers retours des enseignants et des parents d’élèves sont très positifs. Il s’agit d’une mesure de justice sociale qui permet de combattre les inégalités scolaires à la racine. Il est indispensable que les élèves les plus fragiles bénéficient d’un accompagnement renforcé lors de leurs premières années d’apprentissage à l’école primaire. En cette rentrée, nous dédoublons deux fois plus de classes que l’année dernière (3 200 classes de CP en REP, 1 500 classes de CE1 en REP+) et trois fois plus d’élèves bénéficient de ce cadre privilégié d’apprentissage (soit 190 000 élèves au total). Lors de la rentrée 2019, l’ensemble des classes de CP et de CE1 en REP et REP+ seront dédoublées. Cette mesure bénéficiera à 300 000 élèves au total.
Pour les collégiens, le dispositif « devoirs faits », lancé en novembre 2017, sera amplifié cette année. Gratuit, le dispositif permet à tous les élèves qui le souhaitent de faire leurs devoirs au collège et de rentrer chez eux avec des devoirs faits. Il offre une aide considérable pour les élèves en difficulté. Les objectifs, en cette rentrée 2019, sont de permettre une mise en œuvre du dispositif 4h/semaine dans chaque collège, mais aussi d’augmenter le nombre d’élèves bénéficiaires (20% des collégiens lors de l’année scolaire 2017-2018).

2) 100% d’élèves maitrisant les fondamentaux à la fin de l’école primaire

En parallèle de cette mesure, l’effort est intensifié afin de renforcer la maitrise des savoirs fondamentaux à la fin de l’école primaire : lire, écrire, compter, respecter autrui. Cela passe notamment par des programmes clarifiés et ajustés en mathématiques et en français, mais aussi par une plus forte personnalisation des pédagogies pour mieux répondre aux besoins de tous les élèves. L’enseignement des mathématiques évolue et permettra notamment de s’exercer quotidiennement au calcul mental et de se familiariser aux 4 opérations (addition, soustraction, multiplication, division) dès le CP. Pour aider davantage les élèves à progresser, dès ce mois de septembre 2018, des évaluations nationales seront organisées en CP, CE1 et 6e. Celles-ci fournissent aux professeurs des points de repère efficaces pour identifier les difficultés des élèves dès le début de l’année, les aider à les surmonter et les accompagner vers la réussite. Au-delà des savoirs fondamentaux, des mesures sont prises pour permettre l’accès de tous les élèves à une éducation culturelle et artistique de qualité (notamment avec le plan choral permettant la présence d’une chorale dans chaque établissement scolaire d’ici 2019).

3) Préparer le baccalauréat 2021

Le baccalauréat est un repère essentiel dans la scolarité des élèves. Sa trop grande complexité et son manque de lisibilité ne garantissent pas assez la réussite dans le supérieur. À compter de la session 2021, le baccalauréat général et technologique est donc remusclé pour en faire un véritable tremplin vers la réussite. Dans cette optique, la classe de 2de (générale, technologique et professionnelle) fait l’objet de premières évolutions dès cette rentrée. Au mois de septembre, tous les élèves de 2de passeront un test en ligne de positionnement en français et en mathématiques pour faire le point sur leurs connaissances et leurs besoins. Tout au long de l’année, les 2 heures hebdomadaire d’accompagnement personnalisé leur permettront de consolider leurs acquis. L’accompagnement des élèves dans la conception de leur projet d’orientation est renforcé grâce à un temps dédié de 54 heures. En fin d’année, en vue de leur passage en première, les élèves devront choisir 3 enseignements de spécialité pour la filière générale et une série comprenant 3 enseignements de spécialité pour la filière technologique.

4) Interdire le téléphone portable dans les écoles et les collèges

La proposition de loi des députés LaREM a été définitivement adoptée cet été afin d’être applicable pour cette rentrée scolaire. L’interdiction de l’utilisation des téléphones portables à l’école et au collège est désormais inscrite dans la loi. Les lycées auront aussi la possibilité de le faire. De nombreux établissements appliquaient déjà cette mesure, mais il était nécessaire de l’inscrire dans la loi pour combler un vide juridique. Cette mesure permet de sensibiliser les élèves à l’utilisation raisonnée des outils numériques, d’améliorer leur concentration et de contribuer à la lutte contre le cyberharcèlement.

5) Proposer des activités périscolaires de qualité avec le Plan Mercredi

Pour que tous les enfants puissent bénéficier d'un accueil périscolaire propice à leur épanouissement et à leur réussite, il est indispensable de l'articuler avec les enseignements en proposant des activités de qualité dans le domaine du sport, de la nature et de la culture, notamment le mercredi. Pour les communes volontaires, le Plan Mercredi permettra de proposer un accueil de loisirs de qualité, avec des activités sportives ou culturelles pour les enfants de la maternelle au CM2. Les collectivités seront accompagnées par l’Etat afin de consolider leurs projets d’activités scolaires.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.