Actualités de la circonscription

Dans son article du 15/02, Le Parisien revient sur mon intervention dans le processus de sélection de la commune de Noisiel pour participer à l’expérimentation police de sécurité du quotidien dès 2019.

Le 9 novembre nous avions lancé un appel aux maires des communes de la circonscription pour participer à l’expérimentation du dispositif de la Police de Sécurité du Quotidien. Après avoir reçu de nombreuses personnes dans le cadre des permanences de députée qui se plaignaient des problèmes d’insécurité, j’ai souhaité encourager les communes de notre circonscription à participer à ce dispositif et appuyer leurs candidatures auprès du Ministère de l’Intérieur.
Nous avions transmis les noms de Noisiel, Champs-sur-Marne et Emerainville, communes candidates, au ministère de l’Intérieur. Pour Noisiel, Champs et Emerainville, les candidatures ont fait l’objet d’un véritable travail de collaboration avec les maires, la préfète de Seine-et-Marne et le ministère de l’Intérieur. Après avoir transmis les candidatures, j’ai insisté personnellement auprès de Monsieur Gérard Collomb pour qu’elles puissent faire l’objet d’un examen approfondi afin de résoudre les problèmes d’insécurité que nous avions soulevé avec les communes concernées. J’ai reçu un courrier de réponse positif pour Noisiel de la part du Ministère de l’Intérieur.

Je me félicite que Noisiel puisse disposer de cette expérimentation. La police de sécurité du quotidien, plus qu’un nouveau dispositif, c’est une feuille de route pour les forces de l’ordre. L’objectif est de faire évoluer en profondeur les missions de la police et de la gendarmerie. Pour concevoir cette transformation, un questionnaire a été adressé à tous les policiers et gendarmes du pays, le Ministère de l’Intérieur a reçu plus de 70 000 réponses et c’est de ces réponses que ce plan est parti. Plusieurs objectifs ont été identifiés : faire en sorte que les forces de l’ordre passent plus de temps sur le terrain et moins sur l’administratif, de retisser des liens entre la police et la population, se concentrer sur les problèmes de fond et enfin, donner plus de moyens aux forces de l’ordre, en particulier dans les zones les plus difficiles. C’est ce dernier objectif qui donne lieu à la création de quartiers de reconquêtes républicaines. L’objectif de ces quartiers sera d’adapter l’action de la police et de la gendarmerie aux spécificités et besoin de chaque territoire. Les secteurs Cours du Luzard et Cours des Roches à Noisiel ont été définis comme des quartiers de reconquête républicaine. Je me réjouis que ces quartiers fassent l’objet d’une véritable attention pour répondre à la priorité des Français : la sécurité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.